Lignes d’autocar : au service de la mobilité des petites villes

22.11.2022
Petite fille qui regarde par la fenêtre d'un autocar
Partager

Dans le cadre de leur partenariat, l’Association des Petites Villes de France (APVF) et Transdev ont travaillé à l’élaboration de ce livret thématique qui s’intéresse aux bénéfices des lignes structurantes d’autocars pour les petites villes.

Grâce à de nombreux témoignages d’élus et d’experts cette production met en lumière différentes visions de la mobilité entre les territoires, notamment pour relier les périphéries entre elles et les périphéries aux centres. 

Dans un contexte d’urgence climatique et sociale, l’accompagnement de la transition écologique des mobilités, en anticipation du déploiement des Zones à Faibles Emissions mobilité (ZFE-m), et la protection du pouvoir d’achat des Français les plus dépendants de la voiture individuelle, rendent impératifs la promotion de solutions alternatives. Les liaisons routières par autocar en font partie, mais sont encore trop peu déployées dans les espaces périurbains et ruraux. 

L’autocar (parfois dénommé car express ou ligne à haut niveau de service) :

  • s’adapte aux besoins divers des territoires,
  • participe à la décarbonation des transports,
  • constitue un atout non négligeable en matière de préservation du pouvoir d’achat des ménages
  • repose sur l’optimisation des actifs existants (routes et véhicules),
  • et permet de s’épargner le temps long et les investissements massifs à la charge des collectivités d’autres modes lourd, comme le train par exemple.

Téléchargez le Livret thématique APVF / Transdev

Téléchargez le Livret thématique APVF / Transdev

Fort de 30 ans d’initiatives locales et d’un réseau routier français très capacitaire, qui maille tout le territoire, l’autocar doit jouer un rôle plus central dans les déplacements du quotidien.

Edouard Hénaut, Directeur Général France de Transdev

 

Ces lignes constituent une véritable alternative à la voiture individuelle, notamment pour des trajets domicile-travail-études, et trouvent un écho dans les petites villes :

  • d’une part en permettant aux habitants de rejoindre presque sans arrêt le centre d’une grande ville,
  • mais également en offrant la possibilité de faire du cabotage, en complément des lignes de transports publics urbaines et interurbaines.

Ces solutions se révèlent être des solutions crédibles, il n’en demeure pas moins que leur efficacité est conditionnée à la cohérence de la chaîne globale de mobilité et à sa bonne gouvernance : en termes d’aménagement favorisant l’intermodalité, d’offres complémentaires, de tarification ; et ce, grâce à la coopération entre les autorités organisatrices de la mobilités régionales, intercommunales et locales.

Comment pouvons-nous vous aider ?