Tam, premier réseau de bus urbain français à l’éthanol

10.06.2020
La Métropole de Montpellier, avec ce nouveau parc de 15 bus à l’éthanol circulant avec de marc de raisin, sera le 1er réseau urbain français à déployer autant du bus à l’éthanol.
Partager

Mercredi 10 juin 2020, Abdi EL KANDOUSSI, Président de TaM et Jean-Pierre RICO, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué aux Transports et à la Mobilité, ont présenté, via un parcours inaugural, le premier bus à l’éthanol mis en circulation dès juillet 2020 sur le territoire métropolitain.

Contact

Xavier Tersen
Directeur Marketing et Communication

15 bus à l’éthanol circuleront sur les lignes de la métropole dès juillet 2020

La Métropole de Montpellier, avec ce nouveau parc de 15 bus à l’éthanol circulant avec de marc de raisin, sera le 1er réseau urbain français à déployer autant de bus à l’éthanol.

Homologué en France depuis janvier 2016, l’ED95 est composé de 95 % d’éthanol et de 5 % d’additif non pétrolier. Il fait partie des éthanols de deuxième génération, dite « génération avancée », puisqu’il est produit à partir de résidus viniques (marcs de raisin et lies de vin), une ressource agricole non alimentaire. A ce titre, l’ED95 contribue fortement à remplir les objectifs européens d’incorporation d’énergies renouvelables dans le secteur des transports.

TAM, 1ER RÉSEAU DE BUS URBAIN FRANÇAIS À L’ÉTHANOL

Cette énergie a retenu l’attention de la Métropole car elle peut être fabriquée localement par une distillerie située à Vauvert (Gard), en recyclant des déchets organiques issus du raisin, donc de la viticulture languedocienne.

Cette énergie s’inscrit parfaitement dans les objectifs de la Loi pour la Transition Energétique et la Croissance Verte, qui encourage l’adoption de biocarburants : une analyse « cycle de vie » (prenant en compte toutes les étapes de vie du carburant depuis la récolte des matières premières jusqu’au produit fini) a mis en évidence une réduction de 90 % des émissions de CO2 pour l’ED95 par rapport au diesel EURO 5. Ce carburant émet, en outre, jusqu’à 10 fois moins de particules (PM) et moitié moins d’oxydes d’azote (NOx).

15
bus
à l'éthanol
90%
de réduction
des émissions de CO2 pour l’ED95 par rapport au diesel EURO 5
7
lignes
desservies

De la marque SCANIA, ces 15 véhicules seront exploités sur le réseau TaM, par la société Transdev Occitanie Littoral (TOL) en sous-traitance.

Afin de réaliser ce projet d’envergure, l’ensemble du personnel a été mis à contribution. Une cuve à l’éthanol a été installée sur le dépôt de la société TOL à Saint-Jean-de-Védas. La mise aux normes de la sécurité du site et la pose d’une plateforme en béton pour protéger la cuve ont nécessité une collaboration des techniciens génie civil, ingénieurs Scania et du Responsable QSE pour sécuriser au maximum le dépôt et respecter les règles environnementales.

TAM, 1ER RÉSEAU DE BUS URBAIN FRANÇAIS À L’ÉTHANOL

De 45 000 ml, la citerne permet de ravitailler deux fois par semaine la flotte des 15 véhicules. La consommation des véhicules avoisine les 62L/100 en réseau interurbain. La cuve est elle-même réapprovisionnée une fois toutes les deux semaines.

Véritable Data center, ces véhicules assurent une sécurité optimale des services puisqu’ils fournissent en temps réel les données techniques de sécurité lors de la conduite (détection incendie, asservissement à la traction en cas de risque, détection incendie capot, moteur, zone d’aération etc…). Le ravitaillement est réalisé via une borne automatique. En partenariat avec Sogesmatic, les conducteurs réalisent le vidage de leur carte chronotachygraphe permettant d’enregistrer leur donnée et d’analyser en continu la conduite responsable.

L’ensemble du personnel du dépôt de Saint-Jean-de-Védas ainsi que les intervenants externes ont été formés et sensibilisés sur l’utilisation de la station bioéthanol. Les encadrants en charge du déploiement ont également bénéficié d’une journée de formation à la conduite de ces véhicules. Les conducteurs, quant à eux, ont eu pendant 12 jours un véhicule à disposition. Accompagné par un expert de chez Scania, Ils ont pu ainsi appréhender cette nouvelle technologie en posant toute leur question et démarrer l’activité en toute sécurité et enthousiasme.

Les 15 bus à l’éthanol seront déployés sur les lignes suivantes :

  • Ligne 18 qui dessert Lattes (2 bus – soit la totalité du parc) ;
  • Ligne 34 qui dessert Cournonterral / Cournonsec / St Georges d’Orques (2 bus – soit la totalité du parc) ;
  • Ligne 38 qui dessert Cournonterral / Cournonsec / Pignan / Lavérune (4 bus) ;
  • Ligne 40 qui dessert St Georges d’Orques (2 bus – soit la totalité du parc) ;
  • Ligne 42 qui dessert Murviel les Montpellier (2 bus – soit la totalité du parc) ;
  • Ligne 43 qui dessert Saussan (2 bus – soit la totalité du parc) ;
  • Ligne 20 qui dessert Saint Jean de Vedas (1 bus).

Avec la mise en place de ces 15 bus à l’éthanol, la Métropole de Montpellier poursuit donc ses investissements pour diversifier son parc bus et ainsi supprimer progressivement les véhicules diesel circulant sur le réseau TaM.

Depuis 2015, la Métropole a acheté 71 bus au GNV (Gaz Naturel pour Véhicules), dont 12 pour l’année 2020. Ces bus au GNV ont été déployés sur les lignes de bus circulant sur la commune de Montpellier. 

Des investissements en matière de bus électriques et de bus à l’hydrogène sont également prévus par la Métropole de Montpellier dans les prochaines années.

Comment pouvons-nous vous aider ?