Greg Pollock : Les transports publics pour faire avancer Auckland

19.05.2021
auckland-city-skyline-1920x768-1
Partager

Greg Pollock, Directeur des opérations et directeur général de Transdev New Zealand, affirme que les transports publics sont essentiels pour faire avancer Auckland.

Si Auckland doit devenir la ville plus productive, plus vivable et plus équitable que nous souhaitons tous, alors nous devons tous adopter des idées qui nous font avancer plutôt que de nous enfermer dans un endroit.

La tribune de Michael Barnett intitulée « New Auckland regional transport plan, same depressing result (NZ Herald, 4 mai) », affirme que le plan de transport d’Auckland se concentre trop sur les transports publics, la marche et le vélo. La revendication a besoin d’un retour à la réalité en 2021 et notre défi climatique commun exige de nouvelles approches, pas les anciennes.

L’élimination des embouteillages par la construction de nouvelles routes a été tentée à Auckland et dans d’autres villes entre les années 1950 et 1990. Cela n’a pas fonctionné à l’époque, et cela ne fonctionnera pas maintenant.

Oui, les embouteillages augmentent, mais la population d’Auckland aussi et même si nous sommes de plus en plus nombreux à nous convertir aux voitures électriques, nous serons toujours coincés dans les embouteillages. Le plan de transport d’Auckland en est conscient et continue d’investir dans les transports publics de masse, la marche et le vélo – des modes de transport qui augmentent à un rythme plus rapide car de plus en plus de personnes choisissent des options de transport plus durables.

Barnett affirme que le « transfert modal » – qui consiste à faire passer les gens de la voiture individuelle aux transports publics – ne peut pas réussir. Il ignore et dévalorise le choix fait par des centaines de milliers d’habitants d’Auckland qui ont opté pour le bus, le train ou le ferry.

Depuis le début des années 2000, Auckland n’a cessé d’investir dans l’amélioration des transports publics. Les bus, les trains et les ferries sont désormais plus fréquents, plus fiables et plus faciles à utiliser que jamais, comme le confirment les chiffres.

Plus de report modal

Chaque année à Auckland, 100 millions de déplacements sont effectués en transports publics (données 2020). Ce chiffre est en hausse par rapport aux 60 millions de trajets effectués il y a dix ans. Le transfert modal est donc bien en marche !

Avec les investissements majeurs en cours à Auckland (tels que City Rail Loop, Eastern Busway, etc.), ces services amélioreront l’accessibilité et la fiabilité des transports publics, attirant ainsi davantage de clients à bord. Le transfert modal fonctionne, alors continuons sur cette voie.

Concentrons-nous sur le déplacement des personnes et des marchandises (et non des voitures).

Les embouteillages sont causés par des personnes assises (le plus souvent seules) dans leur voiture aux heures de pointe du matin et de l’après-midi (pour se rendre au travail, à l’école, etc.). Cependant, les bus peuvent déplacer plus de personnes de manière beaucoup plus efficace. Ainsi, un bus à deux étages peut transporter plus de 100 personnes, soit 100 voitures, ou près d’un kilomètre d’embouteillages en un seul trajet.

Si tous ces bus pouvaient circuler dans des voies réservées aux bus – comme cela est prévu – ces trajets seraient plus rapides et plus fiables. La réduction des embouteillages profite également aux chauffeurs de camions qui transportent des marchandises dans la ville. Tout le monde y gagne.

Soutenir Auckland pour qu’elle devienne une ville mondiale

Toute ville mondiale hautement productive dispose de bons transports publics – je défie quiconque de trouver une ville où ce n’est pas le cas.

Le plan de transport d’Auckland poursuit le voyage vers un réseau de transport encore meilleur. Nous devons investir dans les infrastructures et les services de transport public pour répondre à une demande toujours croissante. Revenir en arrière et construire plus de routes n’est pas la solution pour devenir une ville plus productive et plus agréable à vivre.

Barnett a raison en ce qui concerne le péage urbain. Auckland en aura besoin plus tôt que tard. La pandémie nous a montré notre capacité d’adaptation, la technologie du péage urbain ne sera pas différente, alors mettons-nous au travail.

Disposer d’un plan de transport est essentiel pour garantir la sécurité des investissements à long terme pour les secteurs publics et privés. Auckland va dans la bonne direction et nous continuerons à investir dans les transports publics avec nos partenaires d’Auckland Transport.

Les preuves sont claires : 270 000 personnes par jour utilisent les transports publics, et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Chacun d’entre eux fait d’Auckland un endroit meilleur.

Peut-être que demain vous pourriez choisir de les rejoindre ?

** Tribune publiée à l’origine dans le New Zealand Herald, « Greg Pollock : Solving Auckland’s transport woes need forward thinking » le 5 mai 2021.

Greg Pollock

Greg a rejoint l’équipe dirigeante de Transdev Australasie début 2020, nommé au poste nouvellement créé de directeur général de la Nouvelle-Zélande. Greg a plus de 25 ans d’expérience dans les secteurs publics et privés. Basé à Wellington, la capitale de la Nouvelle-Zélande, Greg dirige une équipe de 1 400 Journey Makers dans nos opérations ferroviaires et de bus à Wellington et Auckland.

Comment pouvons-nous vous aider ?