Navettes autonomes dans le parc Orly-Rungis : bilan d’une expérimentation réussie

15.01.2018
Mobilité-Transdev-expérimentation-autonomie-navette-Transdev
Partager

A la fin de l’année dernière, Transdev et l’acteur immobilier Icade ont mené une expérimentation de navettes autonomes dans le parc d’affaires d’Orly-Rungis, afin d’offrir une nouvelle alternative aux salariés pour se déplacer. Une première européenne sur route ouverte et à une échelle aussi vaste, qui a également permis de planter le décor de ce à quoi ressemblera le cadre de vie demain. Retour d’expérience avec Alain Guisnel, chef de projet Icade.

Contact

Christine Peyrot
Directrice Commerciale
Transdev Systèmes de Transport Autonome

Contact mail

Les champs marqués d'une astérisque sont obligatoires.







    navette autonome, parc Orly-Rungis, mobilité, transdev

    1. Comment vous est venue l’idée de ce projet de service en navettes autonomes ?

    Icade est un acteur immobilier très engagé dans la mobilité durable depuis de nombreuses années (à titre d’exemple, mise en place de bateaux électriques et d’une solution d’autopartage en entreprise dès 2007).
    Toujours en veille de nouvelles solutions de mobilité pour assurer une articulation pas ou peu carbonée entre le bâtiment et la ville, nous testons régulièrement de nouvelles solutions. Nous restons persuadés que le véhicule autonome fera partie à brève échéance du bouquet des solutions de mobilité partagées : il nous a donc paru nécessaire de tester ce futur mode de transport sur une période suffisante (trois mois), le challenge complémentaire ayant été de le faire en site ouvert à la circulation, une première en France, grâce à un partenariat efficient avec Transdev et EasyMile.

    2. Quels enseignements sur la mobilité de votre site tirez-vous de cette expérimentation ?

    Un retour d’expérience a été fait avec les différents protagonistes ayant travaillé sur ce projet. Les enseignements positifs d’une telle expérimentation sont importants. Le premier retour a été de montrer que c’était possible dès 2017, là où certains considérait que c’était encore de l’utopie pour de nombreuses années. Le second a été le constat que les progrès dans ce domaine sont très rapides : entre le début de l’étude et la finalisation de l’expérimentation, les perspectives d’améliorations pour l’avenir se sont très vite accélérées (vitesse des véhicules, feux connectés, contournement d’obstacle….) Enfin, le modèle de coopération efficace entre un opérateur immobilier comme Icade, le transporteur Transdev (inventeur de nouvelles mobilités) et un des constructeurs de ce type de véhicule autonome laisse augurer le fait que nous pourrions très vite concevoir un vrai service pérenne de cette nature dès que l’occasion se présentera.

    Le véhicule autonome fera partie à brève échéance du bouquet des solutions de mobilité partagées.

    Alain Guisnel

     

    3. Envisagez-vous de déployer un service de navettes autonomes sur un autre site ?

    A court terme, ce n’est pas envisagé, faute de réels besoins identifiés. Pour autant, nous avons déjà intégré ce type de mode de transport dans un projet de requalification urbaine dans un concours en région parisienne. Un des moyens pour accélérer la mise en place de véhicules autonomes sur nos futurs projets immobiliers : une conférence est planifiée en mai 2018 au Hub Innovation d’Icade afin que Transdev expose à nos nombreux développeurs ce premier retour d’expérience et les promesses du véhicule autonome dans l’avenir (en décrivant notamment les futures expérimentations de Rouen et du plateau de Saclay).

    Projet en cours

    Services de premier / dernier kilomètre

    Comment permettre aux habitants d’un quartier de rejoindre facilement la station de métro ou de tramway la plus proche ?

    Comment faciliter l’arrivée de voyageurs à leur destination finale ? Comment offrir à des familles, des étudiants, des retraités un transport adapté afin qu’ils puissent se divertir, apprendre, se soigner ?

    17
    points d'arrêts
    10000
    personnes desservies
    YouTube conditionne la lecture de ses vidéos au dépôt de traceurs afin de vous proposer de la publicité ciblée en fonction de votre navigation.
    En cliquant sur « autoriser », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser la vidéo. Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
    En savoir plus
    Comment pouvons-nous vous aider ?