Transdev exploite le premier navire à passagers équipé d’une pile à hydrogène

Lancé le 3 novembre, le bus de mer de La Rochelle devient l’un des premiers bateaux français équipé d’une pile à combustible pour fournir l’énergie à ses moteurs.

Avec ce nouveau projet qui permettra de valider la pertinence de la technologie hydrogène pour les applications maritimes, Proxiway La Rochelle, exploitant du Bus de mer, élargit son savoir-faire après l’électromobilité à temps partagé et l’expérimentation sur la voie publique des véhicules autonomes.

Ce projet associe de nombreux partenaires :

4 industriels français :

  • Alternatives Energies (La Rochelle)
  • EVE system
  • HP Systems (Périgny)
  • Michelin Recherches et Techniques

1 Université :

  • Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM)
  • Avec le soutien de la CdA de La Rochelle, le Port de plaisance, Proxiway La Rochelle

Co-financement :

  • Ademe
  • Région Nouvelle Aquitaine

Le projet Yélo H2 vise à tester en vraie grandeur la technologie à hydrogène pour les applications marines, en particulier celles dédiées au transport de passagers. Une « pile » transforme l’hydrogène en électricité pour recharger les batteries nécessaires aux moteurs. Le tout, sans bruit, ni émission de polluants. Ainsi alimenté en énergie, le Bus de mer dispose d’une autonomie augmentée et se libère de l’obligation de rechargement sur le réseau électrique, contraignante pour tous les moyens de transport électriques.

Le rechargement du navire en hydrogène qui ne prend que quelques minutes à la station de recharge implantée au bord du quai au ponton des Minimes, limite ainsi le temps d’immobilisation et assure l’autonomie pour au moins la journée. Avec plus d’énergie embarquée par rapport aux batteries à volume et masse équivalente, la technologie à l’hydrogène pourra permettre d’étendre le marché des navires électriques aux liaisons maritimes jusque-là réservées aux navires à propulsion classique. C’est la perspective ouverte par cette expérimentation en vraie grandeur étalée sur une période d’une année pour capitaliser un maximum de données.